Chères citoyennes, chers citoyens

Aller en bas

Re: Chères citoyennes, chers citoyens

Message par SophieC le Lun 26 Nov - 9:56

Bonjour,

Merci d'avoir rendu possible ce forum possible.

(Désolé si mon message se rend à vous à 2 reprises, je suis en exploration du forum et pas certaine que j'ai  fait ce qu'il fallait au 1er essai qui je crois, à été envoyé en privé aux gens inscrits sur le forum au lieu d'être accessible à tous! Merci de votre compréhension.)

En premier lieu, je tiens à exprimer ma profonde volonté de partager mon amour de Sainte-Lucie. J'y ai vécu de merveilleuses années depuis mon enfance jusqu'à ce jour. Pour l'avoir partagé maintes et maintes fois, oui, j'ai Sainte-Lucie tatoué sur le cœur et je ne me gênerai pas pour le répéter malgré  tout. Tous m'ont entendu dire que j'avais la nostalgie du temps où tout le monde se côtoyait sans faire de distinction entre les gens du village et des rangs, que tous étaient heureux de se retrouver. Ne serait-ce que des discussions de perron autour d'un coke ou d'un attroupement autour de gars qui s'affrontaient au concours de coupe de bois au godendart. Ce sont des souvenirs qui semblent loin mais dont tout le monde se souvient! Des souvenirs heureux passés au Lac Swell lors des danses du samedi soir à la "Grange". Souvenirs heureux pour jouer avec des amie.e.s même si ça devait prendre 1h de vélo. (Tant au lac Swell ou à l'autre bout du ch. des Hauteurs). Souvenirs que j'ai vécu personnellement lorsqu'on a fêter les 125 ans d'histoire de Sainte-Lucie mais aussi, des souvenirs racontés en paroles et en photos des Carnavals avec duchesses, des parties de hockey ou ballon balai, de baseball et tout ce qui faisait en sorte que les gens étaient heureux d'être rassemblés. Je veux que ça revienne comme ça. Avant la dernière année, le "fossé" n'a jamais été autant marqué et j'en suis vraiment attristée et il faut y mettre fin.

Mes grands parents ont été en commerce ici, mes parents y ont vécu, investis temps et argent en établissant divers commerces et se sont impliqués socialement tout au long de leur vie. Pour que ça bouge et rassembler, il faut en premier lieu s'investir. Ils m'ont transmis ces très bonnes valeurs qui consistent à aimer les gens et réfléchir sur ce qui semble être le mieux et à m'impliquer. J'en suis fière car c'est ce que j'ai toujours fait et que je continuerai à faire. J'ai aussi cette fibre entrepreneuriale! Eh oui! Il paraît que la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre. Bien oui, mes racines sont ici et bien ancrées. Je crois tellement en notre Sainte-Lucie que bientôt, on y verra naître un petit Bistro qui pourra nous permettre tous de s'y rassembler. Informations complètes à venir sous peu...

Le démantèlement de Sainte-Lucie, c'est tout à fait impensable dans la tête des gens ayant vécu toute cette unité. Lorsqu'on aime quelqu'un, quelque chose ou un endroit, on fait tout pour tenter de rester uni et non pas essayer de diviser ses gens, ses territoires. Lorsqu'on me dit que tous les gens du village veulent s'en aller à Sainte-Agathe, je n'y croit pas. Notre Sainte-Lucie gagne à être connu, gagne à être uni. Le dicton diviser pour mieux régner ne doit pas faire parti de notre langage, ce n'est aucunement gagnant pour personne.

Je continuerai à m'y investir et croire en notre potentiel, à y investir mon temps, mon énergie à rassembler les gens. Il ne faut pas baisser les bras et continuer d'y croire.

Sophie Chénier, citoyenne bien ancrée...

SophieC

Messages : 1
Date d'inscription : 24/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chères citoyennes, chers citoyens

Message par DominicSL le Ven 23 Nov - 7:31

Bonjour, en premier lieu je suis citoyen de Sainte-Lucie aussi. J'ai déménagé à Sainte-Lucie , car je suis tombé en amour tout simplement avec les paysages et la beauté de la nature. J'avais besoin dans ma vie d'un coin comme celui-ci avec ma famille. Je suis résident de Sainte-lucie. Pas de Lantier ,Sainte-Agathe ou Val-David.Je penses comme vous. J'étais fâcher d'entendre cela. C'est notre ville et je vais me battre pour que ceci n'arrive jamais. Protégeons notre culture,notre histoire, nos racines ,la beauté de notre territoire et ses richesses naturelles. Tout cela est à nous les Lucilloises et Lucillois. Bonne journée à vous.
Dominic St-Laurent citoyen de Sainte-Lucie

DominicSL

Messages : 4
Date d'inscription : 22/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Désolation !

Message par miche le Jeu 22 Nov - 14:59

Je suis désolée de ce qui se passe à Sainte Lucie.  Le climat est malsain et toxique depuis les dernières élections.
Il ne faut pas oublié que TOUS les membres du Conseil municipal ont été dûment élu(e)s et que chacun(es) a le droit d'être entendu.

Citoyenne permanente depuis 2008, j'ai élu domicile dans cette municipalité parce que j'y avais des racines familiales d'abord et ces racines sont, depuis, devenues de plus en plus solides.  Quand on suggère la possibilité que j'habite un jour à Lantier, Val David ou Sainte Agathe je me rebelle et panique ! Je n'adhère mais pas du tout à cette option.

miche

Messages : 1
Date d'inscription : 03/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message par monique legault le Jeu 22 Nov - 14:36

Bonjour!

J'aimerais tout d'abord remercier les membres du conseil et M. Lamontagne d'avoir fait circuler cette information par ce nouveau forum.

J'ai passé tous les étés de mon enfance avec mes grands-parents paternels et maternels, parents, oncles et tantes et cousins, cousines à Sainte-Lucie. Mes parents se "fréquentaient" ici avant ma naissance et j'ai des photos superbes de ces moments si chers dans ce coin si paisible de la nature.

Propriétaire depuis 2003 et résidente "permanente" ici depuis 2012, je regrette les petits déjeuners du restaurant du village qui nous permettaient de rencontrer tout le monde, incluant la gang de la réserve. Étant assez occupée par mes déplacements à Montréal pour voir ma mère qui est en résidence, je ne me mêle pas autant aux activités de la municipalité que je devrais. Je n'ai pas assisté souvent aux réunions municipales mais je lis régulièrement les procès-verbaux sur le site web. J'ai pourtant été une grande consommatrice des bonnes crêpes du petit resto du village et j'adorais le temps des fêtes de la Saint-Jean le soir au bord du lac...

Ce forum me permet de garder contact avec le poul du village. Je suis bouleversée par tout ce qui se passe. J'ai été directrice des ressources humaines de grandes firmes professionnelles à Montréal pendant plus de 30 ans. Je déteste la confrontation et préfère de beaucoup que tous travaillent dans la même direction pour la collectivité de Sainte-Lucie. Ce qui m'a le plus fait "sauter", c'est de lire dans une publication récente qu'il pouvait être question de diviser Sainte-Lucie en annexant des sections à d'autres municipalités. Ceci m'a brisé le coeur et je ne comprends pas qu'on en soit arrivé là. Mes grands-parents et surtout mon père se retourneraient dans leur tombe.

Grâce à vous et votre énergie, espérons que des ondes positives reviendront rayonner sur notre beau village...

Mes commentaires viennent plutôt de mon coeur et n'ont pas pour but d'avoir quelque incidence que ce soit sur tout ce qui se passe présentement...

Merci encore,

Monique Legault
du village...

monique legault

Messages : 1
Date d'inscription : 03/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chères citoyennes, chers citoyens

Message par DominicSL le Jeu 22 Nov - 12:26

Chères citoyennes, chers citoyens,

Voici une lettre d'explication (voir plus bas) concernant la situation à l'hôtel de ville.
Après plusieurs demandes , nous avons décider moi conseiller Dominic St-Laurent et les conseillères , Sophie Chénier, Manon Bissonnette & Carine Gohier de vous donner certaines informations que nous possédons.

Merci M. Lamontagne d'avoir créé ce forum et de nous avoir offert de partager avec nos citoyennes et citoyens , car en conseil nous n'avons pas le droit de donner notre version des faits.

Je voudrais parler pour moi, que de tout mon cœur je voudrais que la situation cesse d'un claquement de doigt. Je me sens impuissant par rapport à la situation très compliqué et je trouve cela difficile a vivre.

J'aimerais pouvoir apporter seulement  le positif que j'espérais tant donner quand j'ai appliqué sur le poste de conseiller des citoyens.  

Merci et bonne journée

Dominic St-Laurent

Conseiller Municipal de Sainte-Lucie-Des-Laurentides

Sainte-Lucie-des-Laurentides,  22 novembre 2018

_____________Lettre aux Citoyennes & Citoyens de Sainte-Lucie-Des-Laurentides_________________

Chères citoyennes, chers citoyens,

Dernièrement, à titre de conseiller/conseillères de notre municipalité, nous avons dû poser différents gestes et prendre diverses décisions concernant le présumé harcèlement qui aurait lieu à l’hôtel de ville.
Ces choix ont été faits dans le meilleur intérêt et pour le seul bénéfice des citoyens et citoyennes de Sainte-Lucie-des-Laurentides.

Jusqu’à tout récemment, nous étions tenus au silence et ne pouvions vous donner aucun détail sur cette situation malheureuse, ceci afin de protéger la confidentialité des dossiers. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de vous donner des informations plus précises, car une partie du dossier est maintenant rendue publique en raison d’une demande d’injonction que la municipalité a faite auprès des tribunaux afin de faire cesser le présumé harcèlement que subiraient les employés de la municipalité. Le but de ce communiqué est d’éclaircir la situation en partageant avec vous les faits et circonstances qui ont mené à nos décisions et, en même temps, corriger certaines informations et/ou affirmations qui ont circulées récemment.

Nous avons fait plusieurs étapes très précises afin de protéger l’intérêt de la municipalité dans ce dossier.

Lorsque la CNESST nous a appris que deux employés avaient porté plainte contre la municipalité pour harcèlement psychologique, nous avons décidé de demander conseil à plusieurs organismes, dont la CNESST elle-même, le ministre des affaires municipales et de l’occupation du territoire (Mamot) et la commission municipale du Québec (CMQ). La CNESST nous a dit que nous avions une obligation claire de mettre fin au harcèlement, si harcèlement il y avait, et de tout mettre en œuvre pour rétablir un bon environnement de travail à la Municipalité. Quant au Mamot et à la CMQ, tous deux, nous ont dit que, dans l’intérêt de la municipalité, nous devions trouver des solutions, afin de régler la situation.

Avant de poursuivre, nous aimerions rectifier une information que Mme Annie Dufort, conseillère, a mentionnée lors d’une séance de Conseil, à savoir que la CNESST allait nous remettre un rapport qui inclurait des recommandations face à la situation et cela gratuitement. Cette information est erronée. Mme Lachapelle de la CNESST nous a confirmé qu’aucun rapport ne nous serait transmis de leur part. C’est pour cette raison que nous avons demandé à la firme Relais Expert Conseil, des spécialistes en matière de gestion et de prévention du harcèlement au travail, d’analyser la situation avec un regard externe et neutre et de faire un rapport afin de savoir ce qu’il en était exactement de la situation de harcèlement.

À ce jour, un rapport intérimaire a été remis à la Municipalité par Relais Expert Conseil, mais celui-ci ne peut pas être rendu public, puisqu’il n’a toujours pas été officiellement déposé au Tribunal. Cependant, nous pouvons vous dire que le contenu de ce rapport intérimaire combiné à la situation qui ne se règle aucunement a poussé le conseil municipal à demander aux procureurs de la Municipalité d’entreprendre une procédure en injonction.
Par ailleurs, l’auteur du rapport intérimaire a produit un affidavit dans le cadre de la procédure en injonction. Voici un extrait de cet affidavit :


« …
• …  Plusieurs gestes posés … pourraient être constitutifs de harcèlement psychologique … en raison des propos verbaux et écrit … qui seraient dénigrants, insultants, humiliants, accusatoires et menaçant contre certains employés de la Municipalité ;

• … Le climat de travail à la municipalité s’est considérablement détérioré … ;


Contrairement, à ce que certains disent ou tentent de laisser croire, ceci n’est pas une guerre politique. Toutes les démarches que nous avons faites jusqu’à ce jour l’ont été afin de faire cesser le présumé harcèlement à l’hôtel de ville. En aucun temps nous n’avons agi dans notre propre intérêt à titre de conseillers municipaux.
Que se soit par la venue du Mamot, celle de la CMQ ou la demande d’un rapport externe pour analyser la situation problématique à l’hôtel de ville, tout ce que nous voulions était que la situation ce règle. En juillet dernier, après avoir envoyé une mise en demeure à la personne concernée la sommant de cesser les gestes et les communications pouvant être perçus comme harcelants ou intimidants de la part des employés, nous avons fait passer une résolution dans laquelle nous donnions le mandat aux procureurs de la Municipalité, PFD avocats, d’entamer des procédures en justice si cette personne continuait ses agissements envers le personnel de la municipalité.

Il est à noter ici qu’à ce moment-là, aucun frais supplémentaire n’était engagé par la municipalité et nous espérions, une fois de plus, que le tout cesse.

Malheureusement, dans les semaines et mois qui ont suivis, la situation ne s’est pas améliorée. Les procureurs de la municipalité ont donc dû faire une demande d’injonction au palais de justice de St- Jérôme afin de faire cesser le présumé harcèlement envers les employés. Au soutien de cette demande, plusieurs affidavits qui relatent des faits et la perception de ceux-ci par les employés de la Municipalité, ont été déposé au dossier de la Cour.  Ces affidavits ont pour unique but de donner au Tribunal les informations et les versions des évènements que nous possédons afin qu’il puisse rendre la meilleure décision pour la Municipalité. Ce jugement est essentiel pour nous guider et nous éclairer pour la suite des choses.

Ici, une correction importante s’impose. Les procureurs de la municipalité nous ont confirmé que, malgré l’information qui est présentement véhiculée, dans le dossier d’injonction le Tribunal n’a pas rejeté la demande d’injonction faite par la Municipalité. Trouvant le dossier volumineux et sans aucunement se prononcer sur le bien-fondé ou non de la demande, le juge qui a reçu cette demande nous a demandé de réserver une journée complète d’audition devant la Cour afin que le Tribunal puisse prendre une décision mieux éclairée. Dû aux délais de notre système judiciaire, la cause ne sera entendue que le 25 février prochain.
Nous sommes déçus de ce délai. Mais les procureurs de la Municipalité nous disent que la complexité de notre dossier, sans être unique, est tout de même assez rare. Qui que ce soit ne connaissant pas les faits, ou n’ayant pas pris connaissance des événements de la dernière année en détails, ne peut comprendre rapidement la situation.
En terminant, il est important de souligner que toutes les procédures qui sont entamées jusqu’à présent l’ont été contre une situation et non contre une personne. Peu importe qui serait en cause, nos actions seraient les mêmes.


Nous trouvions important de corriger certaines informations que vous avez reçues.


Merci

Conseiller :   Dominic St-Laurent
Conseillère : Carine Gohier
                  Manon Bissonnette
                  Sophie Chénier


Dernière édition par DominicSL le Sam 24 Nov - 13:02, édité 5 fois

DominicSL

Messages : 4
Date d'inscription : 22/11/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chères citoyennes, chers citoyens

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum